Editorial

CHEF DÉPARTEMENT
MR ELBIR BOUSAAD

La demande de soin de par le monde entier est de plus en plus accrue, eu égard aux maladies émergentes, la mutation du mode de vie de la population à savoir les habitudes alimentaires, la sédentarité, l’industrialisation et la pollution…….Les sciences paramédicales ne peuvent, et ne doivent rester en marge de ces évolutions.

En Algérie c’est le domaine des sciences de la nature et de la vie qui englobe les quatre filières :

  • Filière soins ;
  • Filière médico-technique ;
  • Filière rééducation réadaptation ;
  • Filière médico-sociale.

De chaque filière, jaillit un certain nombre de spécialités l’objectif étant de soigner une personne dans sa globalité. Il est donc nécessaire de la considérer comme une entité entière avec tous ses paramètres et son environnement, non un simple organe ou une pathologie.

Ce concept est nécessaire et indispensable pour améliorer  l’humanisation de nos hôpitaux et de ce fait des soins, les offres de formation des licences professionnalisantes accordent une place privilégiée à la relation soignant soigné dans les programmes de formation.

L’humanisation    des soins constitue  un impératif  de qualité pour la satisfaction des usagers.

A commencer par L’accueil, qui est un gage de qualité dans les hôpitaux et centres de santé, il se fait de l’entrée à la sortie de l’usager.

C’est la mission de tous les personnels : médical, paramédical, administratif et technique.

C’est un temps à la fois social, psychologique et médical.

L’accueil est un soin à part entière qui a toute son importance la charge du travail, la complexité des soins ne doivent en aucun cas être des obstacles, ni des prétextes à un accueil de qualité, qui reflète souvent la personnalité et l’état d’esprit professionnel de l’accueillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *