Radiothérapie-cancer : numérisation des rendez-vous pour optimiser la prise en charge des malades

ALGER - Le Directeur des services de santé au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Pr. Mohamed El Hadj a affirmé que l’optimisation de la radiothérapie et la longueur des délais des rendez-vous pour certains types de cancer seront définitivement réglés après l’introduction de la numérisation.

Dans un entretien accordé à l’APS à la veille de la célébration de la Journée mondiale contre le cancer (4 février), le responsable a indiqué que la longueur des délais des rendez-vous de radiothérapie "concernent uniquement le cancer du sein", vu le grand nombre des personnes atteintes qui frôle les 13.000 nouveaux cas/an.

Ces délais longs sont dus, entre autres, aux pannes des accélérateurs, a fait savoir le responsable, précisant que la réparation des pannes ne relève pas des prérogatives du ministère mais plutôt des directeurs des EHS spécialisés dans la lutte contre le cancer, et ce conformément au cahier des charges qui astreint les laboratoires fournisseurs de ces accélérateurs à "assurer la maintenance et les pièces de rechange".

"Outre le non-respect par les laboratoires étrangers du cahier des charges", la longueur des délais des rendez-vous est due au fait que le malade procède à l’inscription dans plusieurs centres pour s’assurer le rendez-vous le plus proche.

Actuellement, 41 accélérateurs sont exploités à travers le pays dans le secteur public qui devrait être prochainement doté de 18 autres outre les six accélérateurs dont dispose le secteur privé.

Pour sa part, le chef de service de radiothérapie à l’EHU de Constantine, Pr Aicha Djomaa Bendjedda a déploré la longueur des délais des rendez-vous, en dépit du fait que les centres aient été dotés d’accélérateurs ces dernières années. Publié Le : Lundi, 03 Février 2020 17:10